Nous sommes tous des héros

Pourquoi, lors du développement d’une formation, accorder une attention particulière au « Why » – comment faire en sorte que les participants comprennent les enjeux et les besoins – avant d’aborder le « How » et le « What » – le contenu et les outils ?

Dans son dernier ouvrage « Dare to lead« , la sociologue Berné Brown raconte avoir eu la chance de rencontrer l’équipe des studios Pixar. Une question qui la taraudait était la suivante : « Est-ce que les histoires de Pixar suivent une structure bien définie ? »

Et la réponse de la scénariste en chef fût : « Oui, bien sûr, nous respectons le schéma que respectent toutes les histoires écrites depuis la nuit des temps ; celui dévoilé par Joseph Campbell dans son livre « Le héros aux mille et un visages« . »

Ce schéma se déroule en trois actes :
1. L’appel à l’aventure : le héros débute dans un monde ordinaire, et reçoit un « appel » à entrer dans un monde insolite.
2. L’initiation : s’il décide de relever le défi, le héros doit réussir une série d’épreuves (route des épreuves). Il peut y faire face seul ou se voir aidé.  Au paroxysme de l’aventure, le héros doit survivre à un défi impitoyable dont il sortira métamorphosé.
3. Le retour : si le héros survit, il acquiert un « grand don », qui se traduit souvent par une importante découverte sur soi. Il doit alors décider s’il revient dans le monde ordinaire avec ses apprentissages, en ayant à faire face à d’autres épreuves sur le chemin du retour. S’il y parvient, les pouvoirs qu’il a reçus serviront pour améliorer le monde.

Pourquoi cette structure se retrouve-t-elle – en tout ou en partie – dans toutes les histoires écrites par l’Homme ? Parce que nous sommes tous, dans la vraie vie, continuellement confrontés des schémas similaires à cette structure. Parfois, l’enjeu est faible et d’autres fois, il est gigantesque. Nous nous retrouvons dans cette structure parce que c’est précisément comme ça que nous fonctionnons lorsque nous sommes face à un besoin de changement.

Comment ça, nous sommes tous concernés ?
1. Nous menons notre vie comme nous avons l’habitude de la mener. C’est le train train quotidien ; même si ce quotidien qui ne nous convient pas toujours réellement. Et un jour, c’est – au mieux – la prise de conscience ou – au pire – la tuile, plus ou moins lourde. Nous ne pouvons plus continuer de la sorte. Mais cela nous obligera à sortir de notre zone de confort.
2. Nous sommes face à l’inconnu. Nous devons explorer de nouvelles pistes, et ça ne fonctionne pas du premier coup. Nous trébuchons, nous nous relevons, nous trébuchons à nouveau, et peut-être l’idée nous traverse-t-elle un moment l’esprit de rester allonger. Mais nous persévérons, et accumulons de nouveau apprentissages.
3. Enrichis de ces nouvelles capacités, nous réintégrons la vie « normale« . Et nous sommes décidés à utiliser ces capacités afin d’exercer un impact positif sur notre entourage.

Tout changement nécessite de sortir de sa zone de confort. Et quand ce changement nous est imposé de l’extérieur, lorsque l’étape de l' »appel à l’aventure » n’est pas remplie, la suite devient vite compliquée. Blocages, réticences, sabotages, etc.

C’est la raison pour laquelle, lorsque nous développons nos formations chez REPORT’in, nous portons une attention particulière à ce que le besoin de changement – l’appel à l’aventure – soit partagé par tous avant d’aborder l’étape de l’initiation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *