Le restaurant le mieux coté de Londres n’existe pas !

L’histoire se passe en 2017. Oobah Butler, chroniqueur alimentation et lifestyle, est sollicité par plusieurs restaurants lui proposant de laisser un commentaire favorable sur leur page TripAdvisor sans même les avoir visités, en échange d’une transaction financière.

Une question lui vient alors : s’il créait un restaurant fictif, à quelle position serait-il capable de le pousser dans le classement du site d’évaluation ?

Butler invente alors le Shed at Dulwich, restaurant sur réservation uniquement pour lequel il crée un site internet sommaire.

The Shed at Dulwich

En simulant une disponibilité à plusieurs semaines expliquée par un soi-disant succès important, Butler crée une attrait important.

En quatre mois seulement, le classement du restaurant fictif passe de la 18149e place à la 156e place dans TripAdvisor Londres. Puis la farce a fait boule de neige de manière inattendue. Des fournisseurs potentiels ont commencé à envoyer des échantillons gratuits. Des travailleurs potentiels ont pris contact afin d’offrir leurs services. Un conseil municipal a proposé au restaurant de déménager dans un quartier en cours de rénovation. Une société de production a offert ses services afin de présenter le restaurant sur des vidéos aériennes.

Les photos des plats affichés sur le site n’étaient pas particulièrement originales…

… si ce n’est concernant les ingrédient mis en scène.

Le 1er novembre 2017, le Shed at Dulwich, le restaurant qui n’existait pas, a atteint la première place du classement des restaurants londoniens dans TripAdvisor.

Et vous, quelles sont vos sources d’influence sur internet ? Quel crédit accordez-vous aux avis des internautes ? Quelle confiance abandonnez-vous aux plateformes collaboratives de type Wiki ?

Source : Andrew Bender sur Forbes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.